Elégance du primitif

« Sur le plan de l’écriture, cette norme du petit-sigillaire entraîne principalement que non seulement toutes les variantes d’un concept sont éliminées au profit d’une seule graphie – on connaissait cinquante façons d’écrire « mouton », par exemple – mais aussi que tous les caractères s’inscrivent dans un rectangle virtuel de même taille, quel que soit leur nombre de traits. Ces règles ont une force et une logique étonnantes : la maestria avec laquelle elles sont installées, par le biais de stèles à tout bout de champ, dans un espace aussi étendu que l’empire flambant neuf, composé de royaumes antagonistes, impressionne toujours autant l’historien. Mais il y a plus étonnant encore : on n’a jamais éprouvé le besoin de les remettre en question. »

Ci-dessus, un caractère d’avant la normalisation, en dazhuan donc, et qui s’est perdu entre-temps.

[Page suivante]

Calligraphie chinoise, Lucien X. Polastron, Imprimerie nationale Éditions, Paris, 2011, ISBN9782330000660, se trouve chez tous les bons libraires.